Terrasse et plage de piscines

Au même titre que le bassin lui-même, la plage joue un rôle prépondérant dans l’optimisation de votre bien-être et de votre confort. C’est en effet auprès de cet endroit que vous admirez l’eau, que vous vous allongez ou que vous prenez votre élan avant de plonger. Elle valorise également l’esthétique de votre espace extérieur. Dans ce dossier, découvrez entre autres les types de terrasse de piscine à mettre en place, les revêtements idéaux, les DTU à respecter.

terrasse de piscine avec transat
La terrasse d'une piscine, lieu de confort et de détente

Qu’est-ce qu’une plage de piscine ?

Il s’agit de la terrasse attenante au bassin ou qui le borde. Son aménagement influe grandement sur le confort des baigneurs, car elle les accueille avant et après le bain. Elle joue aussi sur l’hygiène en retenant les éléments indésirables qui risqueraient de tomber dans l’eau, à l’instar des feuilles mortes emportées par le vent. Dans les piscines fortement fréquentées, son accès pourra même être précédé d’un pédiluve.

Quelles sont les qualités attendues chez une plage pour piscine ?

C’est sur la plage que l’on place les transats pour s’allonger, les parasols ainsi que divers mobiliers tels qu’un bar, les sièges et les tables. Cet espace est également privilégié pour les activités sportives ou les jeux. On s’attend ainsi à ce qu’elle soit assez spacieuse pour qu’on puisse y circuler facilement et pour que les baigneurs s’y sentent à leur aise.

Outre l’aspect esthétique et ergonomique, une terrasse de piscine moderne présente d’autres qualités. Elle doit ainsi :

  • être aisé à entretenir ;
  • ne retenir ni la poussière ni d’autres saletés ;
  • empêcher le développement de la mousse ;
  • être résistante aux aléas météorologiques et aux produits d’entretien de la piscine ;
  • offrir un confort de marche ;
  • être anti-dérapante, plate et drainante ;
  • être stable ;
  • offrir une sécurité d’utilisation optimale. On s’assurera ainsi qu’aucune de ses lattes n’est cassée ou risque de se briser sous le poids des baigneurs. On veillera également à ce qu’elle ne présente ni écharde ni clou apparent ;
  • être esthétique ;
  • avoir une surface toujours fraîche même en plein midi.

Les aménagements à prévoir avant la création de la plage pour piscine

La terrasse peut être agencée sur :

  • un remblai compacté,
  • une dalle en béton,
  • des plots,
  • des pilotis, notamment pour les modèles en bois.
Les travaux qui seront réalisés ainsi que le choix des matériaux dépendra du fait qu’elle soit accessible aux véhiculent lourds ou non.

Pour une réalisation directement sur le remblai

La terrasse sera construite sur un remblai ferme pour éviter son affaissement. Il sera par exemple constitué de pierres concassées, de gravier et de terre non argileuse. Il est possible d’y monter directement une plage en pierres naturelles. Pour ce faire, il faudra d’abord délimiter l’espace sur lequel elle sera créée. Creuser ensuite une tranchée et enlever les racines ainsi que tout élément indésirable présent dans le sol. Poser les bordures en pierre. Placer une sous-couche de gravats et tasser. Recouvrir d’une membrane géotextile et de sable stabilisé. Damer à nouveau. Y poser les pierres en prévoyant un joint de 3 mm entre elles. Égaliser leur hauteur avec un maillet. Finir avec les joints de mortier quelques jours après leur pose. Il est inutile d’humidifier les pierres avant leur mise en place.

Création d’une plage sur une dalle en béton

La création d’une plage en béton est recommandée si elle doit être carrossable. Il faudra néanmoins attendre que le sol se stabilise avant de commencer le projet. Pour sa mise en œuvre, il faudra réaliser une excavation dans laquelle on coulera un béton armé. Le laisser ensuite sécher 48 heures.
Une plage en béton peut recevoir les revêtements suivants : les pierres naturelles, les pierres reconstituées et le carrelage. Dans le cadre d’un dallage de piscine travertin, les pierres seront collées ou scellées dans la chape. Si l’on opte pour des pierres naturelles, elles auront un rendu harmonieux en procédant à leur panachage avant leur pose. Par ailleurs, il est préférable de les enchâsser dans une chape fraîche au cas où n’auraient pas la même épaisseur. Le carrelage, lui, sera fixé avec du mortier-colle.
Enfin, une terrasse pour piscine ne sera jamais complètement plate, mais elle prévoira une pente de 1 cm au mètre pour faciliter l’écoulement de l’eau.

Quel DTU encadre la réalisation d’une terrasse de piscine ?

Aucun DTU (Document technique unifié) n’est spécialement formulé pour la création d’une plage pour piscine. Si l’ouvrage est en dur, on pourra se fier aux dispositions du DTU 52.1 portant sur les revêtements de sols scellés, dans le cadre de travaux neufs. Ce dispositif aborde divers points comme le choix des matériaux, la nature et les caractéristiques des supports, la mise en place des joints de dilatation, la pose des points singuliers, la pente à prévoir, la nature de la sous-couche, etc.
Le DTU 52.2 peut également être pris en compte. Même s’il porte sur les spécifications techniques concernant la fabrication de murs intérieurs sans revêtement, il concerne également la pose des pierres naturelles et des revêtements céramiques.

Dans quel matériau réaliser une plage de piscine ?

Les matériaux qui se prêtent le plus à la fabrication de la terrasse pour piscine sont :

  • le bois,
  • le bois composite,
  • la pierre naturelle,
  • la pierre reconstituée,
  • le gravier-résine,
  • le carrelage,
  • le béton,
  • les dalles sur plots,
  • le gazon synthétique.

Ils présentent chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Plusieurs critères influeront donc sur leur choix tels que la nature du terrain, le visuel attendu ou encore le budget. Par ailleurs, si une plage se destine à être praticable par de lourds véhicules, son matériau doit répondre à cette contrainte.

Le bois

Habillage de terrasse pour piscine très prisé des utilisateurs, le bois doit son succès à son élégance intemporelle. Son coût est par ailleurs raisonnable pour une durée de vie de 10 ans en moyenne. Il offre aussi un grand confort d’utilisation. Le contact du pied sur le plancher est plaisant et il ne chauffe pas même sous un soleil de plomb.

réalisation d'une terrasse en bois
Réalisation d'une terrasse en bois

Une terrasse de piscine en bois s’adapte également à toutes les configurations de terrain, même s’il est fortement pentu. Elle est en outre facile à réparer. Il est néanmoins important de considérer sa robustesse pour qu’elle ne ploie pas sous le poids des utilisateurs. Sa pente doit également être suffisante pour faciliter l’évacuation de l’eau.

La terrasse de piscine en bois compte quand même quelques inconvénients. Elle nécessite par exemple un entretien assez soutenu pour qu’elle soit durable et sûre. Il faut aussi programmer un grand nettoyage avant chaque saison pour ôter la poussière, les saletés incrustées et les résidus de produits chimiques. Plus tard, on délogera régulièrement la mousse, les produits d’entretien et autres cosmétiques.

Quel bois pour terrasse piscine utiliser ?

On évitera le pourrissement de la terrasse en choisissant un bois de qualité. Idéalement, on penchera pour un matériau ayant subi un traitement de classe VI en autoclave. Ce bois sera durable et demandera un entretien minime. Les essences les plus utilisées sont le pin, le mélèze et le peuplier.
Les bois exotiques pour terrasse de piscine tels que l’ipé et le padouk ont une durée de vie parfois supérieure à 50 ans, mais ils coûtent plus cher. Ils doivent également être issus de forêts gérées durablement.

Comment traiter une terrasse de piscine en bois ?

Une terrasse en bois sera résistante sur le long terme si on imperméabilise sa surface avec un produit hydrofuge et oléofuge. Son matériau ne risquera pas de s’imbiber d’eau, de se fendiller ou de se déformer sous l’action répétée de la chaleur, du froid, du gel et de tout autre aléa météorologique. Son application empêchera aussi la prolifération de mousses. L'enduire de dégriseur et de saturateur est également envisageable, au moins chaque année, pour qu’elle conserve sa couleur naturelle.

Comment fabriquer une plage en bois ?

Un géotextile et une nappe de protection doivent être déployés sous la terrasse pour mettre le bois à l'abri de l’humidité. Par ailleurs, elle peut être dressée soit sur des pilotis, soit sur des plots en plastique. Elle est souvent réalisée sur mesure, toutefois, il existe aussi des modèles en kit qui sont assez faciles à monter. Leur inconvénient réside dans le fait que leur bois est parfois de moindre qualité. De plus, leurs dimensions ne sont pas toujours compatibles avec tous les projets.

Le bois composite

Composé d’environ 30 % de plastique et de 70 % de poudre de bois (ou de végétaux divers), le bois composite est un matériau très robuste résistant aux UV et aux chocs. S’il permet de recycler le polypropylène, il se présente aussi comme une alternative écologique au bois.

plage de piscine en bois composite
Plage de piscine en bois composite

Une plage de piscine en bois composite dispose de toutes les qualités attendues. Elle est d’abord chic comme les terrasses en bois naturel. Elle est également solide, elle ne grisaille pas, elle ne craint ni l’humidité, ni les UV, ni l’attaque des insectes, ni les traitements chimiques. Elle est de même drainante et sèche facilement. Antidérapante, elle garantit une utilisation sûre même lorsqu’elle est mouillée. Enfin, elle ne favorise pas la formation de mousse.
Le composite possède un autre avantage par rapport au bois naturel : il n’y a pas de risque qu’il présente des échardes ou des esquilles pouvant blesser les pieds. Il n'aurait donc aucun inconvénient théoriquement. Il faudra néanmoins éviter les produits bas de gamme qui peuvent se déformer sous la chaleur ou se briser au moindre choc.

La pierre naturelle

Une plage de piscine en pierres possède un cachet authentique dû à leur teinte et à leurs nervures originales.
Le premier facteur à considérer lors de l’achat des pierres est leur robustesse, notamment face aux variations climatiques. Ce matériau peut en effet se décolorer sous l’action du soleil ou se fissurer en période de gel. Les pièces ayant une porosité élevée tendent à tacher au contact des substances chimiques.
On fera aussi attention aux dallettes difficiles à nettoyer ou qui pourraient présenter des aspérités. Si l’on choisit des revêtements plus ou moins glissants, il faudra les couvrir d’un produit antidérapant. Un traitement peut également être appliqué pour empêcher la prolifération de mousse.
Les roches les plus utilisées sont le marbre, l’ardoise, le quartz et le granit. Au fil du temps, elles acquièrent une magnifique patine qui sublime la terrasse.

La pierre reconstituée

Les pierres reconstituées sont fabriquées avec des pierres broyées et agglomérées dans de la résine ou dans un autre liant comme le ciment ou la chaux. Commercialisées sous forme de panneaux, elles reprennent souvent le design des pierres naturelles, mais elles peuvent aussi avoir des ornements plus originaux. Elles sont en outre nettement moins coûteuses que la pierre naturelle, pour une résistance quasiment égale. La durée de vie des modèles de haute qualité dépasse souvent les 50 ans et parfois plus, sans qu’on y détecte des signes d’altération. Il faut néanmoins se méfier des produits d’entrée de gamme qui peuvent se fissurer sous l’action du gel.
D’une manière générale, une dalle de piscine en pierres reconstituées est imperméable et antidérapante. Elle ne nécessite aucun entretien particulier. Pour la nettoyer, il est déconseillé de se servir d’un appareil à haute pression, mais on utilisera d’une brosse.

Le gravier résine

Il s’agit d’un tapis fabriqué avec des granulés de marbre ou de quartz mélangés à de la résine polyuréthane. Il est simplement appliqué sur une dalle en béton ou sur un carrelage ayant fait son temps afin de lui donner du relief. Il est par ailleurs antidérapant et résistant aux UV, il n’accumule pas la chaleur tout en étant drainant et résistant. Il est aussi proposé dans des coloris très variés et peut arborer des motifs décoratifs. Le gravier-résine est enfin facile à entretenir et se prête à un nettoyage à haute pression.

Le carrelage

Le carrelage pour plage de piscine est le revêtement le plus utilisé en raison de son aspect pratique et de son prix abordable. Grâce à ses coloris et à ses motifs variés, il permet de créer une ambiance sur mesure au bord du bassin. Il présente également d’autres points forts, dont sa facilité d’entretien. Il est en effet possible de le nettoyer à haute pression et ce, même tous les jours, sans risque de le détériorer. Il est en outre résistant aux intempéries, ne craint ni l’humidité ni les insectes.
Seul un carrelage pour extérieur ingélif, idéalement en grès cérame peut être installé autour d’une piscine. Ce matériau ne fissure pas et n’éclate pas en cas de gel ou de choc thermique. Il est de même antidérapant et drainant. Il est enfin durable et ne déteint pas au soleil.
On peut néanmoins déplorer la faible résistance aux chocs des carrelages de mauvaise qualité. Non seulement ils se brisent facilement lorsqu’un objet lourd tombe dessus, mais ils peuvent également s’avérer glissants.

Le béton décoratif pour piscine

Si on opte pour une plage de piscine en béton décoratif, il ne sera plus nécessaire de la recouvrir d’un revêtement quelconque. Le béton sera en effet travaillé pour être design et conforme aux normes. Le béton désactivé pour piscine est souvent teinté et agrémenté de finitions diverses. Il est par exemple possible d’y créer différentes sortes de motifs en y apposant des matrices.

plage de piscine beton decoratif
Plage de piscine en béton décoratif

Une plage de piscine en béton drainé peut également reprendre le design d’autres matériaux comme la brique ou la pierre. Par ailleurs, elle accroche le pied d’une manière optimale pour éviter les glissades. Elle est aussi aisée à nettoyer, que ce soit avec un jet d’eau à pression ou avec une brosse. Elle ne chauffe pas en été et reste praticable même lorsque le soleil tape fort. Enfin, pour la protéger, on peut l’imprégner de résine de finition.

Comment construire une terrasse en béton ?

Une attention particulière sera apportée sur la nature du terrain si l’on compte y construire une piscine et une plage en béton, car elles risquent de s’affaisser. Par ailleurs, il est recommandé de ne pas les relier. Idéalement, on dressera la terrasse à quelques centimètres du bassin. De cette manière, au cas où elle bougerait, son mouvement ne risquera pas de porter atteinte à la structure de la piscine. On placera également un joint de dilatation de 2 à 4 cm entre ces constructions. Ce joint aura pour rôle d’absorber le choc si les deux blocs de béton se dilatent et se heurtent. Des joints de dilatation seront également placés sur la dalle pour éviter les fissures. Par ailleurs, la pose de ces joints est incontournable pour les plages carrossables, car ils amortiront les vibrations produites par les véhicules.

Les dalles sur plot

Ce système consiste à former un platelage autour de la piscine en plaçant des dalles sur des supports plastiques. Leur hauteur sera réglée de manière à offrir une stabilité optimale à l’ouvrage. En cas de pluie, l’eau s’écoulera entre les plaques, mais ne stagnera pas à leur surface.
La plage de piscine en dalles sur plot peut être disposée sur du béton, du gravier, une pelouse ou directement sur la terre. Dans ce dernier cas, il faudra recouvrir le sol d’un géotextile pour empêcher la repousse de la végétation. La pente du terrain, elle, n’excédera pas 5 %. Pour la pose, il suffira de clipser les coins des dalles sur les plots. Celles-ci peuvent être des carreaux de pierre naturelle, de grès cérame, de béton ou des caillebotis en bois. On pourra aussi disposer un parquet en bois (ou en composite) sur les plots. Les lames seront alors fixées sur des lambourdes et des chevrons.
La terrasse de piscine dalle sur plot a pour avantage d’être abordable tout en étant facile à poser. Par ailleurs, sa conception permet de préserver le bois de l’humidité et de remplacer les carreaux brisés sans défaire l’ouvrage. Elle offre également plus de souplesse si l’on souhaite la réaménager en disposant ses dalles autrement. On pourra même agrandir ou réduire sa surface sans qu’il soit nécessaire de réaliser de lourds travaux. Elle est enfin robuste. On pourra y courir ou réaliser de nombreuses activités sans qu’elle bouge.

Le gazon synthétique

La pelouse artificielle invite à la détente, elle est douce et demeure verte en période de sécheresse. Même sans transat, il suffira d’y dérouler une serviette pour profiter de son moelleux. Par ailleurs, elle permet de préserver la propreté du bassin, car son herbe ne se détache pas et ne colle pas aux pieds des baigneurs. Elle supporte également les produits d’entretien. Elle n’est pas non plus glissante, même si elle est mouillée. Son nettoyage s’effectue avec un jet d’eau à haute pression ou avec une serpillère. Pour déloger les corps étrangers, il suffira de la ratisser avec un outil en plastique.
Le gazon synthétique peut recouvrir la terre, le béton, un pavé, un carrelage, etc. Elle peut donc être déployée sur un ancien revêtement qui a fait son temps. Sa durée de vie est de 15 ans en moyenne.

Quelle terrasse pour piscine mettre en place ?

Un propriétaire de piscine a le choix entre les plages suivantes :

  • la terrasse,
  • la plage immergée,
  • la plage naturelle.

La terrasse est un espace assez spacieux aménagé autour de la piscine. Ouverte ou couverte en partie par une pergola, elle entoure aussi bien les bassins privés que les bassins municipaux.
La plage immergée, elle, permet de recréer un bord de plage ou de lac en s’enfonçant progressivement dans l’eau. Elle est parfaite pour ceux qui veulent à la fois barboter dans l’eau et s’y allonger tout en profitant du soleil. Elle fait souvent corps avec une piscine en résine de polyester ou en béton. Comme elle doit être absolument antidérapante, une plage de piscine en résine nécessite un nettoyage régulier afin d’éviter le développement des algues.
Enfin, la plage naturelle borde les piscines biologiques. Elle est constituée de sable, de galets et de végétaux. Pour un agencement pratique, il convient de la surplomber d’un ponton ou d’une terrasse en bois.