Piscine coque, avantages, installation et prix

Que choisir, une piscine coque polyester ou un modèle en béton avec revêtement ? Ce choix semble parfois difficile pour les personnes désirant installer un bassin de baignade dans leur jardin. Pour bien prendre leur décision, elles se baseront sur quelques critères et contraintes tels que le prix, la résistance de l’ouvrage, son design sans oublier la configuration du terrain et les démarches administratives.

Qu’est-ce qu’une piscine coque polyester ?

La piscine coque polyester est un bassin en matière composite obtenue avec de la fibre de verre et de la résine de polyester. Elle est directement enfouie dans un fond de fouille, sans qu’elle ait besoin d’un support. De la qualité des matériaux utilisés et du respect de chaque étape de fabrication dépendra sa longévité, sa résistance et la satisfaction de ses utilisateurs.

piscine coque en résine polyester et fibre de verre
Piscine coque en résine polyester et fibre de verre

Les avantages d’une piscine coque polyester

Elle ne comporte pas de revêtement

La piscine coque est un bassin d’un seul tenant enfoui en l’état dans le trou. Elle ne possède donc aucun revêtement. Elle est en outre déjà étanche, si bien qu’elle ne comporte ni joints ni soudures comme les piscines en béton ou les liners. Le liner, lui, peut s’altérer à tout moment, notamment s’il baigne dans une eau croupie provenant d’une fuite ou de l’infiltration de la nappe phréatique. De plus, même si cette membrane est parfaitement étanche, de la condensation peut toujours se former sur sa face extérieure. À terme, cet excès d’humidité favorisera la prolifération de moisissure et d’algues et provoquera de mauvaises odeurs. La piscine coque de son côté, ne présente aucun risque d’altération ou de décomposition même si elle est en contact prolongé avec de l’eau. Elle garantit ainsi une utilisation sereine sur le long terme.

Pas de support maçonné

La piscine coque polyester ne nécessite aucun soutien quelconque, en béton maçonné ou en bois. Il s’agit d’un avantage de taille, car qui dit support dit infrastructure pouvant se briser ou se fissurer et dont la réparation s’avérera à la fois coûteuse et contraignante. La fissuration du béton ou un défaut dans une structure en bois ou en métal fera bouger le bassin et ne manquera pas de l’altérer. Au lieu d'une strcture maconnée, du gravier est placé en dessous et autour de la piscine coque. Contrairement au béton, le support composé de gravier ne risque pas de se fissurer. A noter: Il faudra veiller à ce que le bon type de gravier soit utilsé (Gravier concassé et non roulé). Le gravier concassé réparti de manière appropriée confèrera à la coque une protection efficace contre les mouvements de terrain.

Cette piscine est robuste

La piscine coque polyester ne craint pas les impacts, car le stratifié dans lequel elle est fabriquée est, tout comme les coques de navire de plaisance, à la fois robuste et flexible.
Elle sera par ailleurs à l’abri des mouvements de terrain une fois dans son trou, car elle reposera sur un lit de gravier et sera également entourée d’un remblai de gravier. Enfin, les renforts qui l’entourent absorbent les grosses secousses.

Elle peut être rénovée

Une piscine coque polyester bien entretenue et provenant d’un manufacturier sérieux possède une durée de vie comprise entre 15 et 25 ans. Son usure est donc normale à mesure que le temps passe. Après le vieillissement naturel du bassin, il n'est pas nécéssaire d'acheter une nouvelle coque. Contrairement à une piscine coque en acrylique, une piscine coque en polyester vieillissante ou fissurée suite à un mouvement de terrain peut toujours être rénovée par un stratifieur spécialisé. Le professionnel réalisera une réfection durable. Voici les rénovations les plus fréquentes auxquelles les propriétaires de piscines pourront un jour faire face.

Une piscine coque ancienne pourra être rénovée au lieu d'être remplacée par une nouvelle
Une piscine coque installée dans les années 90 peut aujourd'hui être rénovée

La rénovation du gelcoat

Après une vingtaine d'années, le premier signe de détérioration de la piscine en polyester se traduit souvent par la décoloration ou par le fendillement du gelcoat. À terme, sa dégradation peut favoriser l’apparition de l’osmose ou affecter le confort des utilisateurs. Bien heureusement, il est possible de donner une nouvelle jeunesse au bassin en le ponçant et y en appliquant une nouvelle couche de gelcoat et de topcoat. Enfin, si on le souhaite, il est aussi d’usage de profiter de l’opération pour changer sa couleur.

La rénovation due à l’osmose

L’osmose apparaît généralement sur les anciennes coques en polyester ayant fait leur temps et n'est donc que la manifestation du vieillissement naturel du bassin. Une osmose qui se produit sur les jeunes bassins est rare et démontre qu’ils ont été réalisés dans des matériaux de moindre qualité.

Qu’est-ce que l’osmose ? Il s’agit d’un phénomène dont souffrent les anciennes piscines ainsi que les bateaux ayant une coque en polyester. Elle se manifeste par l’apparition de cloques contenant un liquide à l’odeur vinaigrée sous le gelcoat. Son développement s’explique par le fait que celui-ci a perdu son étanchéité. L’eau y pénètre alors par capillarité et atteint la résine dont la concentration est plus élevée. C’est la réaction chimique entre ces deux liquides qui produit l’acide acétique localisé sous le revêtement. Une rénovation est possible mais pas toujours nécéssaire.

Bon à savoir : toute réparation nécessitant la vidange complète du bassin doit être réalisée avec pose d'étais, car les parois de la coque risquent de se déformer ou de se briser suite à la différence de pression entre l'intérieur du bassin et le sol périphérique. Le puit de décompression doit être inspecté car la pression de l’eau souterraine peut également éjecter la coque de son trou.

Les grosses fissures

Une piscine implique que certaines règles de sécurité soient respectées. Une vidange sans inspection préalable du puit de décompression peut déformer, voire briser le bassin. Les conséquences de cette erreur évitable peuvent êtres réparées. Les parties altérées sont retirées et remplaçées par un nouveau stratifié qu’on recouvrira de gelcoat.

Quelle piscine coque choisir?

Critères de selection lors de l'achat

L'une des meilleurs source d'information sur les critères à prendre en compte lors de l'achat d'une piscine coque sont sans doute les entreprises chargées de leur réparation et de leur rénovation. Il existe différentes piscines coques composées de matériaux différents (Inox, céramique, acrylique). Les coques en polyester sont les plus répendues. Contrairement aux autres matériaux, les coques en polyester sont facilement réparables par des entreprises spécialisées dans la stratification de bassins.
Le prix des piscines coques est variable et dépend entre autre de l'attention qui leur est accordée lors de leur conception en usine. Plutôt que de simplement se demander quelle marque de piscine coque choisir, il est plus judicieux de s'attarder sur les questions liées à leur fabrication et à leur structure. Les questions à se poser avant l'achat d'une coque sont entre autre les suivantes:

  • La coque comporte t-elle suffisemment de renforts externes?
  • La forme de la coque est-elle complexe et compliquera t-elle le remblaiement?
  • Comment est configuré l'espace sous l'escalier de la coque?
  • La partie externe du fond de la coque comporte t-elle une isolation thermique (intégrée/séparée)?
  • Quels sont les matériaux dont sont composés les moules servant à réaliser les coques? (Bois, tubes en acier soudé)?
  • Comment sont stockés les moules de l'usine?
  • Si la piscine coque est composée de matériaux autre que le polyester armé, celle-ci pourra t-elle être facilement réparée en cas d'avarie?

Les renforts

Les renforts externes se présentent sous forme d'arêtes verticales et horizontales sur la surface externe du bassin. Les renforts sont réalisés en recouvrant des moules (en carton) de fibre de verre imprégnée de résine polyester. Privilégier les piscines coques réalisées avec des renforts en nombre suffisant. L'incorporation des renforts augmente le temps passé sur chaque bassin lors de la conception en usine. Par ailleurs, plus il y a de renforts, plus la quantité de résine et de fibre de verre nécéssaire est importante. Sans surprise, ceci augmente le coût de la coque.

L'espace sous l'escalier

Il arrive que des propriétaires de piscines coques soient contraints de faire appel à un stratifieur spécialisé pour réparer l'escalier fissuré de leur bassin. Pour éviter ce problème, il faudra bien entendu veiller à respecter la bonne procédure lors de l'installation. Hormis les problèmes liés à l'installation, le choix de la piscine coque est également un aspect important. Les causes les plus courantes des fissures sont les suivantes:

  • Pas assez de gravier sous l'escalier
  • Emploi du mauvais type de gravier, tassement progressif de celui-ci et apparition d'un espace vide sous l'escalier
  • Mauvaise méthode de remblaiement lors de l'installation
Les problèmes d'escaliers peuvent se manifester dès lors de l'installation ou plus tard, suite à la pression exercée sur celui-ci par l'eau ou le poids des personnes entrant et sortant du bassin. Les personnes marchant sur l'escalier peuvent sentir la structure se déformer sous leur pieds. Ceci est une anomalie liée à un mauvais remblaiement.
Lors de l'achat, il faudra donc s'assurer que l'espace sous l'escalier pourra être comblé efficacement avec le gravier. Cela dépendra tout simplement de la forme de l'escalier. Il sera par exemple plus facile de combler l'espace se trouvant sous un escalier raide aux marches moins profondes. Par ailleur, un escalier plus raide supportera mieux le poids des personnes.
Lors du remblaiement, il faudra employer du gravier concassé et non du gravier roulé. Contrairement au gravier concassé, le gravier roulé finirait par se tasser et déformerait la structure de la coque.
Pour se prémunir contre ce type de désordres, le particulier peu experimenté souhaitant installer lui même sa piscine coque devra opter pour un bassin de forme simple avec un escalier comportant des renfort spécifiques.

Espace sous piscine coque avec escalier fossuré
Un remblaiement mal fait sous l'escalier peut proquer sa fissuration

L'isolation thermique sous la coque

Une piscine coque est en contact direct avec le lit de gravier sous-jacent. Cela est source d'une importante déperdition de chaleur. Elle peut être limitée à l'aide d'une bonne isolation thermique entre la coque et le lit de gravier. Deux solutions: L'isolation peut être soit intégrée à la partie externe de la coque lors de la fabrication ou mis en place séparément lors de l'installation.

Les moules

Les moules servant à fabriquer les piscine coques peuvent êtres conçus en matériaux plus ou moins adaptés. Les moules avec armature en bois auront tendance a se déformer avec le temps. Privilégier les fabriquants dont les moules possède une armature en acier soudé.

Le stockage des moules

Une piscine coque est préfabriquée par moulage en usine. Les moules servent donc de base pour réaliser les coques et doivent être convenablement entretenus et stockés de manière appropriée, à l'abri des intempéries. Les moules ne doivent donc en aucun cas êtres stockés en extérieur.

L'achat d'une piscine coque représente un budget important. Ces aspects méritent donc toute l'attention de l'acheteur.

Les précautions à prendre avant l’installation d’une piscine coque

Choix de l’emplacement, orientation

Idéalement, la piscine coque jouira d’un emplacement sud pour profiter d’un ensoleillement maximal. Autant que possible, on l’éloignera des conifères dont les aiguilles rendront son entretien plus ardu. On tiendra également compte des vents dominants, car ils peuvent réduire l’efficacité du système de filtration. Ils peuvent également rendre les baignades moins plaisantes. Éventuellement, on montera un abri ou un mur pour la protéger des rafales.

réglementation

Concernant les démarches administratives, il est essentiel d’effectuer une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie si la superficie du bassin est supérieure à 10m². Un permis de construire est obligatoire si sa surface dépasse les 100m² ou si l’on compte l’associer à un abri ayant plus de 1,80 m de hauteur. Chaque commune peut en outre établir ses propres dispositions, conformément à son plan local d’urbanisme.

Des règles de mitoyenneté doivent par ailleurs être respectées pour éviter les éventuels litiges avec les voisins. Le règlement national d’urbanisme portant sur l’occupation des sols prévoit par exemple qu’une piscine doit se situer à au moins 3 mètres de la limite de la propriété du voisin. Cette distance peut être supérieure à cette norme en fonction de la législation encadrant chaque commune.

L’étude du sol

Une étude de sol est primordiale afin de déterminer la nature du terrain, car il est impossible de monter une piscine coque dans un sol argileux. Il est aussi important de voir si son emplacement est desservi par une nappe phréatique. En effet, une nappe aquifère se situant à quelques centimètres du fond ou une remontée de liquide à la suite de fortes précipitations pourrait l’endommager, voire l’éjecter de son trou, notamment si elle est vide. Même une piscine en dur en béton peut se briser sous l’action de l’eau. On évitera ce genre d’accident en dotant la piscine d’un puits de décompression et en installant un bon système de drainage.

Qu’est-ce que le puits de décompression ?

Il s’agit d’un dispositif par lequel on videra l’eau se trouvant sous le bassin. Il se présente sous la forme d’un tube PVC ayant un diamètre de 200 ou de 300 mm implanté verticalement sur l’un des côtés de la piscine et dont l’une des extrémités est fichée dans le gravier sous la coque.

Avant de vider l’eau du bassin, il permet de vérifier si de l’eau se trouve sous sa structure. Cette tâche est essentielle, car la pression exercée par la remontée de l’eau souterraine peut briser sa coque. Si de l’eau est présente, on l’évacuera avec une pompe.

Le système de drainage situé autour de la piscine est composé de flexibles perforés. Il assure une évacuation optimale des eaux pluviales pour éviter l’engorgement du sol.

Comment s’effectue l’installation d’une piscine coque ?

Une fois l’achat de la piscine validé, viennent ensuite les travaux de terrassement. Ces tâches sont réalisées en vue de niveler le terrain et d’aménager le trou dans lequel on disposera sa coque.

Délimitation du chantier et réalisation de la fouille

Le chantier commence en délimitant la zone à creuser. En moyenne, les travaux de terrassement prennent une demi-journée, un jour pour les grosses piscines.

Le propriétaire peut procéder seul en louant une petite pelleteuse, mais il peut aussi faire appel à un terrassier ou demander à son pisciniste d’envoyer ses installateurs avec leurs équipements. Quelle que soit la solution retenue, la minipelle sera dotée de deux godets de 40 et 80 cm ainsi que d’un brise-roche si le sol est rocheux.

Au cas où on souhaiterait se débarrasser de la terre, il est préférable de trouver un endroit pour son évacuation (déchetterie ou autre) ou encore de contacter des personnes qui pourraient en être intéressées. Si nécessaire, deux camions-bennes assureront tour à tour son acheminement.

Concernant les dimensions du trou, le terrassier devra prendre en considération la hauteur du gravier disposé au fond de la fosse de même que l’épaisseur du remblai (qui sera également en gravier). Sa largeur et sa longueur seront ainsi majorées de 50 cm par rapport aux dimensions réelles du bassin. La hauteur du gravier sous la piscine étant de 10 cm pour un bassin plat, on réalisera donc un trou de 1,6 mètre pour une piscine de 1,5 mètre de profondeur. Il appartient également au terrassier de réaliser une tranchée reliant la piscine au local technique. D’une largeur et d’une profondeur de 40 cm, on y enterrera discrètement le système de canalisations.

La mise en place du gravier concassé

Une fois le trou prêt, on y déroulera un géotextile qui servira de support au gravier. Il le stabilisera également pour éviter l’affaissement de la piscine et de sa ceinture. Sa pose permettra aussi d’éviter que ces petits cailloux se mélangent avec la terre ou que des racines s’insinuent jusqu’à la cuve. Il faudra accorder une attention toute particulière à la bonne répartition du gravier et bien veiller à combler tout espace vide, y compris celui se trouvant sous les marches de la coque.

gravier concassé 6-10mm
Gravier concassé 6-10mm de forme adaptée
gravier roulé
Gravier roulé. Sa forme arrondie est inadapté

On n’utilisera que des cailloux concassés ayant une granulométrie de 6/10 ou 6/14. C'est à dire de forme comportant de nombreux angles permettant aux graviers de se caler les uns contre les autres et de se figer à leur place. Le gravier roulé est à proscrire car sa forme arrondie ne permet pas leur immobilisation. Le gravier roulé aura tendance à se tasser progressivement vers le fond de la fosse, risquant ainsi de déformer la coque.
Le gravier, dont le rôle sera d’absorber les chocs et tout mouvement de terrain, sera bien aplani et mis à niveau avant l’implantation de la piscine. Pour une piscine ayant 1,5 mètre de profondeur et mesurant 6 X 3 mètres, on prévoira 20 tonnes de gravier environ. 25 tonnes de gravier seront suffisantes pour un bassin de 8 X 4 mètres. Bien sûr, il faudra effectuer des calculs plus complexes si la piscine possède un fond progressif. Une tonne de gravier coûte entre 25 et 30 euros. Pour son achat, il est judicieux de faire appel à un exploitant de carrière, plutôt que de passer par un intermédiaire.

La livraison d’une piscine coque en polyester

Le bassin en polyester coque doit être livré après la préparation du trou. Son transport s’effectue généralement par camion, mais il peut se faire par hélicoptère pour les endroits difficilement accessibles par ce poids lourd. Une grue posera la cuve dans son trou.

Une fois qu’elle est bien calée et mise à niveau, on réalisera les différents raccords de plomberie. Ce n’est qu’ensuite qu’on remblaiera les côtés avec du gravier. Cette étape s’effectuera à fur et à mesure qu’on la remplira d’eau. S’il n’est pas encore possible de la remplir, on soutiendra ses deux parois opposées avec des étais. De cette manière, la pression exercée par le gravier ne les brisera pas. La hauteur du remblai correspondra à celle de l’eau dans le bassin. Lorsque le remblai est accompli, on placera un ferraillage autour du bassin en vue d’y couler la ceinture de béton. C’est au dessus de cette structure que l’on collera la margelle. Enfin, on pourra ensuite installer une plage tout autour du bassin.

En tout, l’installation de la piscine, depuis la livraison au coulage de la ceinture de béton prend 4 à 5 jours.

Le local technique

C’est dans cet espace que l’on montera la pompe et le système de filtration, le matériel de chauffage, le coffret électrique de même que les matériel et produits utiles pour l’entretien du bassin (robot, épuisette, produits d’entretien de l’eau, etc.) S’il est suffisamment spacieux, on pourra aussi y remiser les matériels qui y sont utilisés tels que les transats, les planches de natation, les frites… On veillera néanmoins à ce que la pompe et le filtre soient facilement accessibles pour qu’on puisse intervenir sans encombre en cas d’urgence.

Le local technique doit se trouver à 10 mètres environ du bassin pour optimiser la performance de la pompe. Par ailleurs, il faut qu’il soit bien réalisé pour que ses équipements soient à l’abri des intempéries. Il peut être hors-sol ou enterré.

Si l’on opte pour le modèle hors-sol, il est possible de le commander en kit. Il se monte rapidement tout en étant très esthétique. D’autre part, qu’il soit en parpaing ou en bois, il est toujours important de le monter sur une dalle en béton.

Les locaux techniques enterrés, eux, se trouvent juste à côté de la piscine. Il s’agit en fait de petits conteneurs maçonnés ou en bois par lesquels on accède par une trappe. Pour qu’ils soient étanches et stables, on les posera sur du géotextile et du gravier.

Enfin, une dernière possibilité est d’aménager le local technique dans une pièce de la maison : près du local de la chaudière par exemple ou dans le garage.

Quel est le prix d'une piscine coque ?

Hors installation

En principe, un pisciniste fixe le prix d’une piscine en se basant sur les facteurs suivants :

  • ses finitions : une piscine haut de gamme fabriquée dans les meilleurs matériaux et dont le fond est renforcé par une plaque en PVC sera par exemple plus coûteuse qu’un modèle standard.
  • ses dimensions : bien sûr, plus la piscine est grande et plus sont prix sera élevé. Sa profondeur peut également influer sur son prix : un bassin ayant un fond plat de 1,20 mètre coûtera moins cher que celui qui a 1,5 mètre de profondeur. Les modèles ayant un fond incurvé ou une fosse à plonger seront également plus onéreuses. Les couloirs de nage mesurant 10 mètres de long sur 3 mètres de large sont proposés à partir de 20 000 euros alors que les piscines classiques 8 X 4 mètres coûtent entre 5 500 et 10 000 euros.
  • son design : une piscine ronde, carrée ou ayant des formes géométriques simples sera moins coûteuse qu’un modèle sur mesure au design original.
  • les options : l’escalier, les buses hydromassantes, la margelle, les spots, l’abri de piscine, ce sont autant d’éléments qui feront grimper un devis.
  • le débordement est une autre option qui peut faire monter le prix d’une piscine de 20% environ. L’effet miroir, lui, augmente son coût de 35% en moyenne.
  • le matériel : la pompe à chaleur, le filtre l’abri, le local technique, le système de nage à contre-courant sont souvent proposés à part et ne sont pas inclus dans le prix d’une piscine.

En bref, une piscine grand public coûte entre 5 000 et 10 000 euros à peu près. Ce prix peut facilement atteindre 30 000 euros si elle est miroir.

Coût d’installation moyen TTC de d’une piscine coque polyester de 8 X 4m

Il est toujours préférable de confier la pose d’une piscine coque polyester à un professionnel. Le coût d’installation se subdivisera en deux parties : le terrassement et la pose. Nous détaillons ci-dessous les dépenses minimum à prévoir pour l’installation d’une piscine de 8 X 4m. Concernant les délais, il faut compter 5 jours dont à 1 à 2 jours pour le terrassement et 3 jours pour la pose si le contrat prévoit la pose de la ceinture en béton.

Budget TTC minimum à prévoir pour le terrassement

  • Location d’une minipelle de 7,5 à 8,5 tonnes : 575 €/jour
  • Location de deux camions : 700 €/jour
  • Gravier concassé : 30 euros par tonne, en tout : 900 €
  • Géotextile : 60 €
  • Béton prêt à l’emploi : 130 €

Pour l’installation

Le transport : il dépend de la distance entre l’usine de fabrication et l’adresse de l’acheteur. On prévoira donc une dépense comprise entre 700 et 1000 € par voie terrestre, si par hélicoptère, compter 2500 € au moins. Astuce : acheter sa piscine chez un fournisseur de proximité fiable.

Éventuellement, réalisation du puits de décompression : 800 €

Pose de la margelle : 35 € par mètre linéaire en moyenne

Les différentes formules que les pisciniers proposent en général

  • La piscine prête à plonger : dans ce cas, le pisciniste se chargera de tout, de la fourniture du bassin au transport, en passant par le terrassement et la mise en service des appareils. Il posera également la ceinture en béton et installera la margelle. À la fin des travaux, la piscine est opérationnelle et le client peut déjà faire sa première baignade. Ce service est très cher, toutefois il garantit des travaux professionnels et conformes.
  • La piscine en semi-kit : le client pourra spécifier les services que le piscinier effectuera. Généralement il lui demandera de livrer et de poser le bassin. Il lui confiera également l’installation de la bonde de fond et des autres canalisations. Le propriétaire de la piscine réalisera lui-même le terrassement, le remblaiement, l’installation de la pompe et du filtre de même que la pose de la ceinture en béton.
  • La formule sans pose : le piscinier se chargera de livrer le bassin chez son client. Celui-ci se chargera lui-même du reste du chantier.

Nota : ces coûts peuvent varier d’un département à l’autre.

Le coût de la main d’œuvre

La main d’œuvre comprend en principe la pose du bassin et sa mise à niveau, le raccord de la tuyauterie, le remblaiement, la pose de la ceinture de béton et éventuellement l’installation du local technique. Dans ce cas, le professionnel demandera 1200 € environ. S’il englobe d’autres charges telles que l’assurance et le transport, ce coût s’élèvera à 1500 € au moins.

Comment est fabriquée une piscine coque ?

Une piscine coque en polyester est fabriquée dans un solide matériau stratifié obtenu à partir de fibres verre imprégnées de résine de polyester. Pour donner forme à l’ouvrage, ces matières sont apposées sur un moule, également en polyester stratifié.

Les fabricants de piscine disposent déjà de plusieurs designs de piscines dans leur catalogue, aussi il suffit à leurs clients d’y puiser le modèle qui leur plaît. S’il leur est impossible de trouver un bassin qui correspond exactement à leur goût ou qui convient à la configuration de leur terrain, certains piscinistes leur donnent l’opportunité de le personnaliser. Ils réaliseront ainsi des combinaisons à partir de formules déjà existantes. D’autres entreprises proposent la création d’un moule sur mesure, toutefois le coût du projet sera nettement plus élevé. Le délai de livraison sera également plus long et prendra plusieurs semaines.

Nota : le format d’une piscine coque est limité par les dimensions de la remorque sur laquelle elle sera chargée pendant la livraison. D’une manière générale, ses mensurations maximales seront de 11 par 4 mètres pour 2 mètres de profondeur.

Étapes de fabrication de la piscine coque polyester

La fabrication commence par l’application d’une cire de démoulage sur la matrice. Elle sera suivie par la projection du gelcoat qui recouvrira la face interne du bassin. Cet enduit aura pour mission de protéger le polyester de l’eau, des produits chimiques, des UV et des chocs. Généralement, les manufacturiers le proposent dans une vaste palette de couleurs pour que leurs clients puissent composer une ambiance sur mesure autour de leur bassin.

Après le gelcoat, on procèdera à la stratification. Chaque pisciniste possède ses propres techniques de fabrication, toutefois, elle consiste à alterner plusieurs épaisseurs de mats de verre et de rovings sur le moule afin de conférer une bonne solidité au bassin. On les imbibera ensuite de résine pour qu’ils s’agglomèrent et forment un matériau composite. Entre chaque pose, ils seront aplatis avec un rouleau spécial afin de chasser les bulles qui peuvent fragiliser le stratifié. Avant l’application des dernières couches de fibre, il est possible de disposer des renforts en PVC au fond du bassin ainsi qu’au niveau des marches pour qu’ils soient encore plus robustes.

Cette étape de stratification franchie, la piscine n’est pas encore achevée pour autant, car elle recevra encore des renforts sur ses côtés extérieurs. On achève le processus de fabrication avec une dernière projection de résine pour stratifier les parois extérieures. L’ouvrage ne sera démoulé que lorsqu’il est sec. À la fin, on obtiendra un seul bloc de bassin rigide et résistant aux impacts.

Après le démoulage, il subira encore plusieurs opérations de finition telles que le polissage, la perforation des trous pour le passage de la tuyauterie, la pose des pièces à sceller, l’installation des bouches de refoulement et des skimmers. Certains manufacturiers proposent également la pose d’un habillage mosaïque. Celle-ci peut être réalisée dans leur atelier, sur une piscine déjà installée ou en cours de rénovation.

Enfin, le bassin fera également l’objet de plusieurs contrôles qualité et technique avant d’être livré.

L’entretien de la piscine coque

Une piscine agréable à utiliser et qui dure est une piscine bien entretenue. Cet entretien commence par un nettoyage régulier de l’eau, aussi, on le débarrassera quotidiennement des corps étrangers tels que les débris de végétaux et les insectes. Pour ce faire, on se servira du balai aspirateur ou d’une épuisette. Le robot aspirateur est l’équipement le plus utile pour le nettoyage systématique de la ligne d’eau, des parois et du fond de la piscine. Il est de plus si pratique, puisqu’il travaille sans être guidé.

La pompe et le filtre, les autres équipements utiles pour le traitement de l’eau, ont pour tâche de filtrer le liquide en captant ses impuretés. D’autre part, on préviendra l’apparition des traces de rouille en utilisant des séquestrants pour métaux. Pour éviter la corrosion électrolytique, la piscine sera raccordée à la terre grâce à un pool-terre.

Enfin, un bon entretien du bassin passe aussi par le respect du niveau de l’eau. Autant que possible, on évitera de le vider complètement pour ne pas altérer le gelcoat qui s’écaillerait sous les rayons directs du soleil.

Quels sont les produits à utiliser ?

Le gelcoat étant le premier élément au contact des baigneurs, de l’eau et des UV, il est conçu pour résister à toutes les sortes d’agression. Il peut toutefois être fragilisé par des produits de traitement trop agressifs ou acides. Pendant son entretien, on évitera également l’utilisation d’outillages abrasifs pouvant le rayer.

Pour terminer, soulignons que de plus en plus d’entreprises optent pour un mode de fabrication respectueux de l’environnement. Elles misent également sur le bien-être de leurs collaborateurs en utilisant des résines peu polluantes et émettant une quantité moindre de COV (Composés organiques volatils).